NOVAERUM AU I SALON DE L’AUTOMOBILE À TANGER

L’Association marocaine de l’Industrie et du Commerce de l’Automobile (AMICA) a organisé du 23 au 25 avril le premier Salon de la sous-traitance du monde de l’automobile dans le but de générer des opportunités entre les responsables des achats et des fournisseurs divers.

La publication professionnelle AutoRevista, que de manière thématique donne des renseignements à propos de l’industrie de l’automobile, a publié un article consacré au Grupo Erum, qui a été présent dans ce Salon :

Grupo Erum, au capital majoritairement espagnol et connu grâce à l’un de ses principaux produits de référence, les cintres, est présent sur le territoire du royaume de Maroc depuis 2006 où il y fabrique des pièces en plastique. José Carlos Mulero, directeur général d’Erum Grup Maroc, explique que “en 2010 nous avons décidé d’établir une coentreprise avec le groupe valencien Novatec, fusion qui a donnée naissance à Novaerum, dont l’activité est l’injection de thermoplastiques à Tanger. Nous disposons de presses à injection pesant de 300 à 1.200 tonnes, où nous fabriquons toute sorte de composantes en thermoplastique pour des entreprises telles que Lear ou Valeo, par conséquent nous sommes un sous-traitant”.

Mulero remarque que “les usines Renault font un grand chiffre d’affaires dans ce pays et qu’un deuxième constructeur finira par arriver. Nous sommes en train de bien faire les choses grâce à l’élan et à l’implication du propre roi Mohammed VI qui possède une grande vision afin que le pays continue d’attirer l’attention des grandes multinationales. Le pays s’est amélioré énormément depuis les années 90”.

Sis au parc industriel de Tétouan, « Notre expérience dans le domaine de l’injection de plastiques nous a permis de nous adapter aux demandes du secteur de l’automobile et nous avons l’intention de continuer d’agrandir ce secteur de notre activité”. Il a remarqué également que « les niveaux d’habilité entre les professionnels est en train d’augmenter et nous visons l’amélioration continue. Suivant notre expérience, la meilleure approche consiste à recruter aussi bien des cadres que des opérateurs locaux ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *